Tess d’Uberville de Thomas Hardy

Mon résumé :  On va partager la vie de Tess Durbeyfield, soi-disant descendante éloignée d’une grande famille Anglaise, « éteinte » depuis quelques années. C’est un pasteur, qui croisant le père de Tess, lui apprit qu’ils étaient les descendants de la grande famille des d’Urberville, et qu’à quelques villages de là, y vivait dans une maison une famille qui semble parente car elle porte ce nom là. Etant dans la misère, la mère de Tess la convainquit d’aller chez cette femme, pour se faire porter comme parente, et essayer d’obtenir une aide, voir trouver « un monsieur » pour se marier. Tess a alors 16 ans, et voulant aider ses parents, accepta de s’y rendre. Elle y fit la connaissance d’Alec d’Urberville, fils de la femme soit disant parente. Et à partir de cet instant sa vie va basculer… Elle vivra des moments qu’une jeune fille de 16 ans ne devrait pas connaitre et dont elle peinera à s’en remettre…

Quatre ans plus tard, ayant réussi à remonter dans son courage elle s’en alla, afin de trouver du travail, de chez ses parents pour aller travailler dans une laiterie. Au fil du temps, elle se fera des amies et se rendra compte que toutes sont tombées sous le charme de Monsieur Angel Clare. Ses comparses se rendront compte qu’Angel est tombé lui, sous le charme de la discrète Tess… On aurait pu croire que ce fut le début du bonheur pour cette jeune femme, dont le passé a brisé une partie de sa vie, de son âme…mais la vie en décide parfois autrement…

 Mon avis : Pour bons nombres d’entre vous, ce titre vous fait certainement penser à notre très cher Christian … Et je l’avoue, c’est à force d’entendre la réplique dans le dvd (oui j’avoue me le passer de temps en temps) que j’ai eu envie de lire ce livre… Et franchement je ne m’attendais pas à cette histoire. Déjà le style d’écriture est décalé comparé aux histoires écrites actuellement. Pas de mots crus mais un langage soutenu avec une petite touche « british ». Du coup cette différence m’a fait lire beaucoup plus lentement mais pour en savourer encore plus le contenu, malgré l’histoire si triste de Tess…

Une histoire bien triste. Tess par amour pour ses parents a sacrifié la sienne afin d’être présente au mieux pour eux, pour que sa famille puisse vivre au minimum pour le mieux. Elle restera certainement avec toujours un soupçon de naïveté, qui lui fera faire certains mauvais choix. Elle se libère à la fin, et mettant un terme à ce qui aura détruit toute sa vie depuis l’âge de ses 16 ans… Si vous ne l’avez jamais fait, osez et prenez le temps pour découvrir cette histoire d’un autre temps…

Lien Amazon :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s