Matriochkas, Tome 1, de Christelle Da Cruz

Mon résumé:

Dans ce futur là, les femmes ont pris le pouvoir. Les hommes, décimés par un virus ont peu à peu été décimés. Seules quelques femmes ont été touchées, mais suffisamment pour que la crainte s’insinue. Pour les protéger, le gouvernement féminin en place a fait enfermer les hommes survivants, mais aussi les jeunes garçons qui atteignent l’âge de 11 ans.

Au fil des années, la société s’est organisée, entre femmes.

C’est dans ce contexte que Gabrielle, chauffeuse de taxi, fait une rencontre qui va bouleverser son existence: un homme ! Comment est-il arrivé en ville ? Que fait-il ? Pourquoi cherche-t-il à la contacter ? Effrayée autant que fascinée, Gabrielle va devoir trouver comment se sortir de cette situation qui la place dans l’illégalité.

Mon avis:

Je ne vais pas vous le cacher : j’ai adoré ce premier tome !

L’écriture de Christelle Da Cruz est efficace, précise, sans tralalas: elle se dévore. J’ai beaucoup aimé cet univers, parfaitement bien rendu. Je n’ai eu aucun mal à m’y projeter. Le ton employé colle parfaitement avec l’histoire.

Côté histoire justement, il y a de nombreux rebondissements qui la rendent addictive. Elle touche à tous les champs, c’est ce qui en fait la richesse: mystère, romance, action, réflexion. Car à travers cette dystopie ce sont bien les notions d’extrémisme, de totalitarisme qui sont interrogées, mais aussi le dépassement de soi, l’engagement, la rébellion.

Les personnages sont hyper attachants. Gabrielle est celle que l’on suit principalement. Sa personnalité m’a beaucoup touchée: forte mais avec des failles aussi. On sent bien qu’elle est conditionnée depuis sa plus tendre enfance et qu’elle a du mal à remettre en question un système qui l’a vue naitre. Ce serait abandonner toutes ses certitudes, plonger vers l’inconnu, l’effrayant. Et pourtant…

Alexander est juste… waouh ! Un brin sauvage, très arrogant, épris de liberté, sexy aussi. C’est un personnage fort et très attractif.

Leur duo est explosif !

Viviane, Rose, Adaline, Eléonore, Rebecca mais aussi Cléo, Esther… toutes ces femmes ont un rôle important dans la société ou auprès de Gabrielle. Jacob, Samuel… deux maillons importants de ce scénario qui m’a embarquée. L’auteure a réussi a créer une histoire riche de ces personnalités fortes et très vraies.

En bref, un vrai coup de cœur !

Elise

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s