Interview d’Eva De Kerlan

Vous connaissez peut-être déjà ses romans tels que Matt ou Dark Secrets publiés chez Nisha Editions, ou encore Ephémères chez les Editions Elixyria (liste non exhaustive) . Eva de Kerlan a eu la gentillesse de répondre à notre petite interview.

point violet Quel est ton rituel d’écriture ?

réponse bleu   C’est pas vraiment un rituel mais plus la recherche d’un moment adéquat. Il me faut du calme, l’assurance de ne pas être dérangée (c qui fait que du coup le seul moment de ma journée qui corresponde à ça, c’est le soir/la nuit), mon cahier, mon stylo.

point violet Quel auteur aimerais-tu ou aurais-tu aimé pouvoir rencontrer, et pourquoi ?

réponse bleu   Un seul auteur ? bon alors je dirais Robin Hobb, parce que j’adore l’univers de fantasy qu’elle a su créer au fil de sa saga de l’assassin royal, et parce qu’il y a peu d’auteurs qui comme elle ont su m’entrainer à fond dans leur monde à tel point qu’il m’était impossible de décoller du livre avant de l’avoir terminé.

point violet Comment concilies-tu l’écriture avec ta vie familiale et/ ou professionnelle ?

réponse bleu   En un mot : difficilement ! J’ai la chance de vivre de ma plume et donc de travailler chez moi tout le temps. Et c’est beaucoup plus difficile à vivre qu’on le croit en fait. Je suis toujours tentée de bosser, ou à l’inverse de vaquer à des occupations familiales diverses. Globalement, j’essaye de me border des créneaux pour délimiter un temps pour une activité exclusivement, mais mes enfants étant ce qu’ils sont, c’est assez difficile à respecter et je me retrouve à bosser souvent de manière fragmentée, et de manière plus productive une fois qu’ils sont endormis. C’est un équilibre constant à rechercher et à exercer.

point violet T’arrive-t-il d’être en panne d’inspiration ? Comment y remédies-tu ?

réponse bleu   Je dirais… oui et non. « non » parce que j’ai toujours une idée de récit qui trotte dans ma tête, donc en soi l’inspiration, je l’ai toujours. Mais  « oui » parce que des fois je n’arrive pas à écrire, ça reste « coincé » on va dire et rien à faire, les mots ne sortent pas. En général ça veut dire que je n’ai pas encore toutes les cartes pour poser le récit et qu’il me faut continuer à y réfléchir. Dans ces cas-là, j’essaye de continuer à vaquer à mes autres occupations, tout en gardant dans la tête le sujet de mon récit, en y pensant, en testant différentes idées, options ou déroulé d’intrigue. Et puis pouf, d’un coup tout est OK et je me rue sur mes cahier.

point violet Y-a-t-il un sujet qui te tient particulièrement à cœur et que tu aimerais aborder dans un récit ?

réponse bleu   Il y en a beaucoup, oui. La maltraitance animale, l’impact des violences et des conflits sur les enfants, les ravages de la solitude aussi ; et de manière plus personnelle, j’aimerais un jour trouver à écrire une romance issue d’un fait réel, entre deux personnes, durant la seconde guerre mondiale.

point violet Si tu devais décrire ton univers d’écriture en trois mots, ce seraient…?

réponse bleu   Trois mots ? C’est peu… dur, dur. Alors disons : imaginaire. Solitude. Utopie.

point violet Fais-tu appel à des bêta lecteurs ?

réponse bleu   Non. il m’arrive de demander des conseils à certaines personnes de mon entourage, d’évoquer des points bloquants sur certains récits (pas tous), mais de manière générale, je suis la seule à lire, relire, corriger et remanier mes textes avant envoi à l’éditeur.

point violet Comment trouves-tu les titres de tes romans ?

réponse bleu   Difficile de répondre car plusieurs fois c’est l’éditeur qui a trouvé le titre de mes romans. Je ne suis pas très douée pour résumer en quelques mots un pavé de plus de 300 pages…

La fin de notre interview approche, voici nos deux questions perpétuelles :

point violet Si tu étais “SuperWritor”, quel serait ton pouvoir ?

réponse bleu   Mmm… Superwritor, en collant et cape rose ? 😉 bon, plus sérieusement, je crois que mon pouvoir serait de pouvoir formuler très précisément mon histoire dans ma tête et qu’elle s’inscrive toute seule sur papier, prêt à être publiée.

Et enfin pour conclure,

point violet Un petit mot pour tes lecteurs ?

réponse bleu   mille merci de lire mes mots, mille merci de vos retours et de vos encouragements, car sans cela et sans mes lecteurs, je n’existe pas en tant qu’auteur.

Vous pouvez retrouver tous les titres d’Eva De Kerlan en allant voir sa page auteur sur Amazon :

https://www.amazon.fr/Eva-de-Kerlan/e/B01BT38AT4/ref=sr_tc_2_0?qid=1546264276&sr=8-2-ent

EVA DE KERLAN

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s