Les chroniques de Balthazar, Livre Un – Peste soit des lutins

Les chroniques de Balthazar
Livre Un – Peste soit des lutins

couv13060748.jpg

Auteur: Leduc Guillaume

Nombre de pages: 446

Format de lecture:  Papier

Maison d’édition: Auto-édition

Date de parution: 22 Septembre 2017

Prix: 13€50 (Broché)

           3€ (Numérique)

 

Résumé

En Général, les chasseurs de primes évitent de s’empêtrer dans les affaires de la Peste Lutine, l’organisation criminelle la plus dangereuse du Vieux Continent. Pourtant, lorsque Léopold, le plus jeune des Beaumort, la famille lutine à la tête de la Peste, se met en difficulté en égarant un témoin gênant, Louis Balthazar, lui qui vient de perdre son mentor et qui cherche à se faire un nom, ne résiste pas à l’appel de la justice et à la prime rondelette qu’elle promet. C’est donc à bord de l’Elisabeth Summer, son navire aérien, qu’il part en chasse, accompagné de ses compères, Bubel et Pic, deux bien étranges créatures. Mais en cet univers fantastique et impitoyable où la science se mêle à la magie, où, dans les cieux, les steamers remplacent les dragons, où les armes à feu s’utilisent plus volontiers que les épées, et où les trolls s’habillent en costume trois pièces, rien n’est simple et les chasseurs peuvent très vite devenir les proies… Votre humble serviteur, ami lecteur, vous promet d’ores et déjà un voyage en un monde fabuleux, agrémenté de bien des rebondissements, parmi lesquels des combats aériens entre monstres d’aciers, de furieuses courses-poursuites, et des héros attachants et atypiques… Êtes-vous prêts à chasser du Lutin, un être vil et pervers, impulsif et notoirement violent, à monter à dos d’araignée géante, et à voler de fils en fils à travers une forêt de gratte-ciels trônant au beau milieu d’un cratère géant ? Êtes-vous prêts pour tout cela … Et pour bien d’autres choses encore ?Allons, l’affaire est tentante, non ?

Extrait

Et si la légendaire thèse lutine proclamant que tout lutin est foncièrement mauvais, était basée sur une vision erronée de ce peuple par nous, humains, peu enclins à faire à des êtres dont l’apparence nous renvoie aux pires cauchemars de notre enfance. Dès lors, si nous les considérons si mal, ne serait-il pas logique qu’ils s’opposent à nous, nous détestent à leur tour et matérialisent nos pires craintes ?
La thèse lutine ne serait donc bâtie qu’autour d’une malencontreuse incompréhension mutuelle…

Avis

 

Un livre qui m’a avant tout séduit par son résumé et par sa couverture, voilà pourquoi je l’avais demandé à l’auteur. On peut sentir cet univers fantastique s’échapper des pores de l’ouvrages. 

Malgré quelques longueurs à un moment, ce n’est sans compter sur la qualité de sa plume que l’auteur nous fait voyager dans son univers. Celle ci est douce, fluide et addictive. Elle immerge le lecteur dans l’histoire sans aucunes difficultés. L’auteur à su choisir la bonne narration, malgré que le texte ne soit pas à la première personne, on a l’impression de vivre l’aventure au côté de ses personnages, comme ci nous étions l’un d’eux. 

On s’aperçoit du travail fait sur les personnages qui sont tous différents, chacun à leur caractère et leur manière de parler, ce qui les rend encore plus réaliste. Les descriptions des personnages ainsi que des lieux ou actions sont poussées aux maximum ce qui leur donne une certaine crédibilité. On s’imagine facilement ce que l’auteur veut nous montrer, nous faire ressentir. Un livre qui ne manque pas de descriptions mais qui n’en à pas trop non plus. Les événements s’enchaîne facilement et rapidement, mais le lecteur à le temps d’assimiler les informations car celle-ci sont dévoilée en douceur et posément ce qui donne une certaine force à l’ouvrage. 

Ce livre fait passer des messages que certains on tendance à oublier. L’auteur aborde les trafics de drogues, la prostitution et la corruption ( sujet d’actualité dans notre société). Mais il aborde aussi le racisme envers les êtres dit inférieurs aux hommes, les indigènes et créatures qui sont maltraités par tous. L’auteur pousse son lecteur à la réflexion, voire même à la remise en question. Du fait que le livre soit écrit avec le point de vue des créatures et du Héros, qui lui ne se considère par comme supérieur aux autres, on a vraiment les deux points de vue sur la question et malheureusement la différence est flagrante. Et ce qui est encore plus navrant c’est de constater que ce livre révèle une certaine vérité de notre société que beaucoup refuse de voir. On peut constater aussi que l’auteur à un sujet qui lui tient énormément à coeur car il nous parle aussi avec beaucoup d’insistance de l’asservissement des indigènes par l’homme, les réduisant en esclavage. 

En d’autres termes, je peux dire que ce livre est vraiment une lecture très agréable. L’auteur a créé un univers tout inventé, réellement bien construit et très complet ce qui est agréable. Juste un bémol à cet ouvrage, ce sont les extraits, articles qu’il y a au début de chaque chapitres qui ont tendance à casser le rythme de lecture.

Je souhaite remercier l’auteur pour ce service presse qui m’a confié et surtout pour son immense patience quand au délai de traitement. Au vu de nos échanges en privé afin d’expliquer le pourquoi du comment, il a fait preuve d’une grande compassion qui m’a beaucoup touché.

#Papush

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s