Viol, ce crime particulier

Viol, ce crime particulier

 

Viol+ce+crime+particulier

Auteur: k. Emilie

Nombre de pages: 252

Format de lecture: Ebook

Maison d’édition: Echo éditions

Date de parution: 8 Mars 2019

Prix: 9€99 ( Numérique)

 

 

Résumé

« J’avais tout juste vingt-trois ans au moment des faits.

J’ai pris soin de rapporter les éléments d’un point de vue affectif car, dans ce genre d’affaire, on est sans doute plus blessé dans son âme que dans son corps.

Même si j’ai tenté d’être la plus juste possible dans la retranscription de mon histoire, il se peut que certaines informations soient incorrectes, déformées par le prisme des souvenirs. »

En écho aux propos d’Emilie K., les commentaires du docteur Bernard Marc, médecin légiste clinicien, explicitent ce crime particulier qu’est le viol, un crime dont la victime, toujours vivante, doit supporter la souffrance, un crime qui ne passionne ni les foules ni les rédacteurs de faits divers et leurs lecteurs, ce viol qui ne représente rien de moins que les deux tiers des crimes jugés en France !

Ce récit est donc emblématique de celui de toutes celles et de tous ceux, majeurs comme mineurs, qui ont subi ce crime hier, le vivent peut-être aujourd’hui et le subiront demain, car pas un seul jour ne se passe en France sans qu’un nouveau viol ne soit commis, sans qu’un nouveau nom ne s’inscrive à la liste des victimes.

Extrait

Un livre dont je ne mettrais pas d’extrait. Pourquoi? Tout simplement parce que c’est un témoignage fort, puissant et qui me touche de tellement près que juste en faire la chronique est déjà très dur.

Avis

Un livre que je pensais pouvoir lire sans avoir de dommage collatéral, mais je m’étais trompée. Certaines blessures ne guérissent jamais réellement, et les blessures de l’âme en font partie. On peut guérir un corps mais lorsque c’est l’âme qui est touchée il est beaucoup plus compliqué de s’en relever. On peut avancer, mais on se sera plus la personne qu’on a été avant, il y aura toujours cette fêlure, cette cassure en nous.

Ce livre offre deux point de vue, deux vision différentes des événements. Il y a la victime qui nous parle de ses souvenirs, de son ressenti, de cette blessure qui grandit et il y a le côté médecin qui offre beaucoup de connaissance, sans pour autant être moralisateur et encyclopédie sur patte. On y apprend des choses qui peuvent surprendre, qui peuvent atteindre le lecteur. Malheureusement le viol ou même les attouchements sexuel occupe une grande place dans notre société et même si on ne le sait pas forcément il est la raison de pas mal de jugement. Les victimes commencent un peu à parler, mais c’est dure de le faire sans avoir cette crainte d’être jugé et non écouter. 

Ce livre détient une certaine puissance, j’ai été beaucoup affecté lors de ma lecture car je fais partie de ses femmes, de ses victimes et lire ce témoignage m’a quelque peu replongé dans mes vieux démons. On ressent vraiment l’émotion de la victime et le savoir des médecins, on nous ouvre des portes que l’on ne connait pas. Au vu de tout ce que j’ai ressenti j’avoue ne pas trop savoir comment faire ma chronique, ni comment vous parler de cette ouvrage. C’est pour cela que je vais m’arrêter là, veuillez m’excuser, aussi vous lecteurs, que les personnes qui ont eu gentillesse de me confier cet ouvrage. 

Merci la maison d’édition pour m’avoir confié ce service presse, même si il a laissé sa marque sur moi, il apporte beaucoup au lecteur.

#Papush

2 réflexions sur “Viol, ce crime particulier

  1. Sébastien LENCROZ dit :

    Un ouvrage qui semble marquant. Reste à savoir s’il peut permettre de toucher des lecteurs pour diminuer ce fléau et permettre aux langues de se délier, même si cela peut sembler très difficile.
    Bravo pour cette chronique qui me donne envie de lire ce livre et je vous souhaite plein de bonheur.

    J'aime

Répondre à Sébastien LENCROZ Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s