Couleurs d’automne, de Priska Soba

Mon résumé:

Une adolescente donne la vie, suite à un viol. Dans le village, elle subit l’opprobre, le poids de la rumeur, mais aussi le silence et la passivité de son propre père. Lorsque l’enfant arrive, c’est la spirale infernale. Elle reporte la violence subie sur cet être qui lui rappelle sans cesse son malheur, la faute qui lui est injustement reprochée. La maltraitance est tant physique que psychologique, pour essayer, plus ou moins consciemment, de briser cette existence chétive. Jusqu’où ira-t-elle ?  Et cette enfant, comment se construira-t-elle dans ce rejet et ces violences ?

Mon avis :

Je remercie l’auteure pour ce service de presse. Ce livre sort des sentiers battus. Le sujet abordé va à l’encontre des représentations que l’on a tous d’une mère. Car dans ce livre, la relation qui unit cette jeune fille au fruit du viol qu’elle a subi est tout sauf celle d’une mère à sa fille. La haine, et le rejet d’un côté, l’acceptation silencieuse, la résignation de l’autre. Mais en grandissant, que se passera-t-il ?

Ce livre interroge, interpelle, choque, bouleverse.

Je l’ai trouvé difficile par son thème et par la manière dont l’auteure l’aborde. En effet, celle-ci creuse et décortique la psychologie de chaque personnage, au risque parfois de passer beaucoup de temps autour d’une idée. L’action est très lente. C’est un style auquel je ne suis pas coutumière, mais qui colle bien au sujet. L’écriture soignée, très littéraire, presque poétique, contraste avec la dureté des faits.

Les différents points de vue permettent d’entrer dans la tête des différents protagonistes et de tenter de comprendre comment ils ont vécu -survécu- au drame et à ses conséquences.

Les questions que ce récit soulève sont tristement d’actualité, et méritent d’être traitées, même si d’ordinaire, on préfère ne pas y penser, se dire que cela n’arrive qu’aux autres. L’auteure pose aussi, en filigrane, la question du rapport de l’homme à la sexualité. La vision qui s’en dégage n’est guère réjouissante et chacun sera libre d’en tirer ou non des réflexions.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas une lecture gaie, ni facile, mais qui prend aux tripes.

#Elise

https://www.amazon.fr/Couleurs-dautomne-Priska-Soba/dp/2342163576/

couv couleur d'automne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s