Les larmes de Shiva

Les larmes de Shiva

 

51XxsxES2CL._SX308_BO1,204,203,200_

Auteur: Mallorqui César

Nombre de pages: 253

Format de lecture: Papier

Maison d’édition: Michel Lafon

Date de parution: 6 Juin 2019

Prix: 16€95 ( Broché)

         13€99 (Numérique)

 

resumeF

 » Tout a commencé par une énigme : le mystère d’un collier d’une valeur inestimable, égaré durant sept décennies. Les Larmes de Shiva. Il donna lieu à des vengeances terribles, à des amours interdites, et à d’étranges disparitions.  » 

Cet été, Javier, 15 ans, est envoyé dans la villa de sa tante. Là-bas, il y découvre l’histoire de son aïeule, Beatriz. Disparue soixante-dix ans auparavant, la veille de son mariage, elle a emporté avec elle les Larmes de Shiva, déclenchant une querelle familiale sans précédent. Lorsque le fantôme de son ancêtre lui apparaît, Javier est prêt à tout pour enfin rétablir la vérité… une vérité que l’on a voulu faire taire à jamais. 

 

Ink-Mark-PNG-File (1) Un jour, il y a déjà fort longtemps, j’ai vu un fantôme.
Oui, un spectre, une apparition, un esprit; donnez lui le nom que vous voulez, le fait est que je l’ai vu. Cela s’est passé l’année où l’homme a marché sur la Lune et, bien que j’aie vécu alors des moments terrifiants, cette histoire n’est pas ce qu’on appelle un roman d’épouvante.  Tout a commencé par une énigme: le mystère d’un collier d’une valeur inestimable égaré durant sept décennies. Ink-Mark-PNG-File (1)

 

 

 

avis

 

Par où commencer. Pour moi ce livre a des points fort mais aussi quelques point faible. Avant tout j’ai passé un excellent moment en compagnie de Violeta et de Javier. Un cousin et une cousine qui ne s’était pas vu depuis longtemps se retrouve à résoudre contre leur gré le secret de famille de Violeta. L’histoire est vraiment très prenante en soi. On passe son temps à se questionner comme les deux protagonistes de cette histoire. On par dans des hypothèses aussi farfelues que celle de Violeta mais avant la fin on comprend que l’on se trompe. Nous n’avons juste pas toutes les clés en main. 

La plume de l’auteur est fluide est vraiment agréable à lire, elle nous rend quelques peut accro à son histoire. Les descriptions des événements et des personnages sont faites comme il faut. Le lecteur arrive à s’imaginer les différentes scènes sans aucuns soucis, on se sent comme aspiré dans l’histoire, comme ci nous aussi nous étions dans la Villa en 1969 et que nous devions retrouver Les larmes de Shiva. Ce qui m’a surtout dérangé en soi, c’est la traduction de l’espagnol au français. Le début du livre en est complètement alourdie et je trouve ça dommage surtout quand on voit que l’intrigue est vraiment prenante et tien le lecteur. J’avoue j’ai lu ce livre en une après midi + une nuit oui oui je l’ai fini à 2h40 du matin, tout cela parce que je voulais savoir la suite, savoir la fin ce que l’auteur nous avait réservé. Je ne sais pas si c’est moi qui suis fermée ou non, mais j’ai eu également un soucis avec le faite que le grand frère de Javier voyait ses cousines comme des morceaux de viandes où il pourrait éventuellement avoir un moyen de sortir avec lui d’elle. Ainsi qu’un autre événement du genre m’a posé problème mais je ne souhaite pas vous spoiler. Je pense que ça devait être comme cela dans les années 1969, il n’y avait peut être pas ce côté pas de rapport avec la famille comme on peut inculquer de nos jours^^. 

Je n’ai pas été déçu par cette découverte, mais je n’ai pas eu le coup de coeur que je pensais avoir. Toute fois j’ai beaucoup aimé suivre les protagonistes apprendre à connaître la famille Obrégon ainsi que ses secrets de famille. On apprend aussi pas mal de choses sur le premier pas sur la Lune, sur la science par rapport au machine à mouvement perpétuel. Ce livre en soit est une mine d’or par son contenue mais la traduction lui fait vraiment défaut sur certaine chose. 

Je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour ce service presse. Merci beaucoup pour votre confiance.

#Papush

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s