Interview de Matthieu Biasotto

Vendredi sortait son dernier roman  » Un Yoububer à croquer ». Une prise de risque pour Matthieu Biasotto plutôt connu pour le genre « thriller ». Le défi sera-t-il réussi ? On en doute pas sachant que pour le premier jour de sortie, ce nouveau titre était déjà classé numéro 1 des ventes dans la boutique Kindle, littérature sentimentale, Romance contemporaine, romance à suspense…

En tout cas un grand merci à Matthieu Biasotto pour sa gentilesse et disponibilité pour cette petite interview.

point violet De quel personnage de ton/les livres es-tu le plus fier ?

réponse bleu Au chaud, comme ça… Je dirais Thomas Garnier, probablement. Parce qu’il est imparfait et détestable, mais en se découvrant à travers « Le Supplément d’Âme », il m’a offert une vision plus juste de moi-même.

 

point violetQuel est ton dernier coup de cœur littéraire ? 

réponse bleu Je vais te parler de ma dernière agréable surprise. Je suis hélas privé de coup de cœur, parce que je crois que je n’arrive plus à lire normalement (sans que la structure, les ressorts narratifs, le principe directeur me sautent aux yeux). J’ai beaucoup aimé The Missing Obsession de Angel Arekin. J’ai trouvé quelques défauts, mais il est audacieux, brillant. C’est une romance qui m’a marqué. 

 

point violetQu’emporterais-tu sur une île déserte ? 

réponse bleu Ma femme !  Elle sait tout faire. Comme ça, je suis tranquille, je peux écrire.

 

point violetSi tu pouvais réaliser 3 voeux ça serait lesquels ? 

réponse bleu1)      La fin du système monétaire, pour que l’humanité arrête de se prostituer. 

2)      Que chaque être humain puisse manger et vivre dignement dans le monde. 

3)      Une angine blanche pour tous les téléprospecteurs qui veulent te vendre des putains de fenêtres, de l’isolation à 1€ ou de la défiscalisation.

 

point violetQuelle est ton expression favorite ? L’emploies-tu souvent dans tes écrits ? 

réponse bleu Putain de merde, je crois que c’est une seconde nature chez moi.

Pas tant que ça, finalement. 

 

point violetEcris-tu sous un nom de plume ?

réponse bleu Non, j’ai débuté avec mon nom, j’aime bien assumer mes textes. J’y ai songé lorsque j’ai voulu basculer en romance. Mais je pars du principe que si je passe plus d’un millier d’heures sur un projet, c’est pour le défendre.

point violetPour quelle raison ? 

réponse bleu En plus de ma réponse précédente, pour ne pas avoir de troubles dissociatifs de la personnalité sur les réseaux sociaux. J’aurais beaucoup de mal à gérer deux identités. Et j’ajoute qu’il m’est difficile de changer de style, je pense que je me ferais griller au bout d’une page. 

point violetQue ressens-tu lorsque tu écris le mot fin ? 

 

réponse bleu C’est le choc le plus pur entre la joie et la tristesse. La mort, la naissance. Tu as terminé, mais ce n’est que le début. Le mot fin, c’est ce qui conclut ma traversée en solitaire, mais c’est aussi celui qui déclenche tout mon travail en équipe. Avec mes alphas hors normes, mes bêtas, les chroniqueurs, puis les lecteurs. Tu passes de la solitude à l’aspect le plus humain et le plus magique de l’écriture : l’échange et le partage. 

point violetSouhaiterais-tu être lu à l’international ? 

 

réponse bleu J’en rêve ! C’est à l’étude.

On arrive déjà sur la fin de cette interview. Alors c’est parti pour le final avec nos deux questions favorites : 

point violetSi tu étais “SuperWritor”, quel serait ton pouvoir ? 

 

réponse bleu Écrire 15 000 mots par heure, ce qui me permettrait de pouvoir tomber un roman par jour et mettre en musique toutes les histoires que j’ai en tête au lieu de vivre avec le regret de ne pas avoir assez d’une vie.😊

point violetUn petit mot pour tes lecteurs ? 

 

réponse bleu Merci d’être là. Merci de me suivre. Entre les réseaux sociaux, Netflix, le cinéma, les jeux vidéo, il y a tellement de médias, tellement de talents et de divertissements, que j’éprouve une immense gratitude de les savoir auprès de moi. Même quand je prends des risques. Merci pour ça. 

 

On se répète mais encore un grand merci à Matthieu Biasotto pour sa gentillesse.

Vous pouvez le suivre à travers ces liens :

https://www.facebook.com/matthieu.biasotto

https://matthieubiasotto.com/

https://amzn.to/32Jolz1

70312801_391887258150990_960096027275165696_n.jpg

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s