Dernier souffle de Koko Nhan

caracterisques

Auteur : Koko Nhan

Date de parution : 23 décembre 2019

Edition : Cherry Publishing

Prix : 4.99€  ebook

Nombre de pages : 268 pages

mon resume

Charleen est une jeune femme pétillante et avec une joie de vivre qui pourrait en dégoûter certains. Elle a peu de contact avec son voisin de palier. Malgré qu’il soit terriblement sexy, il est plutôt froid et mystérieux. Pourtant elle aimerait bien réussir à attirer son attention. Découvrira-t-elle qui il est vraiment ? Arrivera-t-elle à vivre avec cette existence étrange et compliquée qu’est celle de cet individu qui fera battre son coeur plus qu’elle ne l’aurait cru ?

avis

Tout d’abord j’adresse un grand merci une fois de plus à Koko Nhan pour sa confiance avec ce service de presse. J’avoue que, quand elle m’a proposé son nouveau roman, j’ai dis oui sans rien savoir de plus sur l’histoire. Ni le résumé, ni le titre, ni le visuel de la couverture. En général c’est un des trois points, en plus du genre, que j’aime avoir avant de me lancer dans une lecture. Mais là avec Koko Nhan je sais que je peux prendre un SP les yeux fermés, et que je vais l’adorer. Mais quand vient le moment où elle m’annonce le genre et là mon cerveau fait un arrêt …  » romance fantastique ».  Et si maintenant vous commencez à bien me connaître, vous savez que ce n’est pas vraiment ma tasse de thé le fantastique… Mais bon je me suis donné comme objectif 2020 de tenter des lectures dans des genres différents, des genres dont je n’ai pas l’habitude alors pourquoi pas commencer maintenant. Surtout que la lecture du résumé m’a donné envie d’en savoir plus, de connaître malgré tout cette histoire qui avait l’air bien captivante.

Et je peux vous dire qu’on commence notre lecture avec un prologue de folie qui éveille encore plus notre curiosité pour foncer tête baissée dedans. 

On ne retrouve pas tout de suite le côté fantastique, laissant déjà une belle mise en place dans l’histoire. J’avoue aussi que le côté fantastique de cette romance n’est pas poussé à l’extrême avec une tonne de détail qui pourrait bourrer le crâne et rebuter plus d’une personne osant franchir le cap, tout comme moi. Justement le fait qu’il soit abordé de cette façon, a été pour moi un bonus qui m’a permit d’apprécier ma lecture en voulant la poursuivre. Parce que oui cette histoire m’a complètement rendue dingue et je n’arrivais pas à lâcher. 

Les deux personnages principaux, Charleen et Elijah, sont tous les deux attachants par leurs caractères totalement opposés mais qui suscitent des moments explosifs. Charleen est une jeune femme pétillante, un brin maladroite, voir un peu naïve par moment. Elle reste dans son monde coloré sous fond musical des années 80. Euh bizarre ou pas mais dans certains traits je me reconnais bien là lol !  Son voisin de palier, Elijah attire autant sa curiosité, qu’il l’horripile lors de leur rencontre… L’humour est au rendez-vous avec cette histoire. On frissonne, on retient notre souffle ( ouf ça sera pas notre dernier hihi) et on verse même des larmes. Alors si vous ne l’avez pas encore compris, cette romance fantastique que j’ai littéralement dévoré et adoré, m’aura fait passer un excellent moment de lecture. Je peux donc confirmer qu’il y a des auteurs qui ont une plume si exceptionnelle qu’on arrive à apprécier des genres littéraires qui sort de notre zone de confort. Koko Nhan en fait partie. Elle sera ma meilleure découverte littéraire 2019 et l’avenir littéraire avec elle nous promet plein de surprises et de romans, tous aussi exceptionnels les uns que les autres, j’en suis persuadée. Alors, si vous ne connaissez pas encore sa plume, n’hésitez surtout plus à la découvrir. #Ysa

extrait

« Dans le doute, il pourrait m’éclairer. Si j’a tout oublié, c’est probablement que j’en ai pris une bonne et dans ce cas, j’ai sans doute réveillé tout l’immeuble. Je ne suis pas du genre très discrète quand j’abuse de l’alcool. Mon voisin se recule et son regard se durcit.

-Non, j’ai d’autres choses à faire que vous surveillez, me répond-il froidement.

Mes lèvres se pincent pour retenir un « connard », ou autre, et un sourire forcé vient orner mon visage.

-Bien…, poursuit-il

Connard.

-Je vais vous laisser là, continuer votre truc de hurlement ou que sais-je, poursuit-il en agitant ses doigts en l’air.

Gros connard condescendant.

Il me tourne le dos et je me demande comment on peut être un aussi gros…

Tu l’as déjà dit. Et genre : trois fois.

Un soupir d’agacement s’échappe d’entre mes lèvres tandis que la porte se referme derrière lui.

Ma tension, qui était légèrement redescendue,  est à présent bien remontée, mais je n’ai même plus l’envie de hurler à nouveau. A la place, une larme solitaire route sur ma joue. J’achève sa course d’un revers de la main et déserte le toit pour retourner à mon appartement. J’attrape mon téléphone et mon sac, puis prends la direction du Rainbow’s Wolrd. »

lienamazon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s