L’interphone ne fonctionne toujours pas, Partie 1 de Pierre-Etienne Bram

Auteur : Pierre-Etienne Bram

Date de parution : 20/02/2017

Editions : Rebelle Editions

Nombre de pages : 190 pages

Prix : 4,99€ numérique – 7,81€ broché

Mon résumé : 

Dans le monde virtuel, il y a parfois des contacts inexplicables qui se créés entre deux personnes. C’est le cas quand lors d’une discussion il fait la connaissance de Célia. Un feeling qui se tisse, des échanges réguliers. Quand est-il de la réalité de la vie ? L’aboutissement sera une rencontre…ou pas…

Mon avis :  Je remercie dans un premier temps l’auteur, Pierre-Etienne Bram, pour l’octroi de ce service de presse. La lecture du résumé m’a fait me décider pour ce titre, car un peu similaire à une propre expérience personnelle. J’ai donc été intrigué de ce que pourrait donner cette histoire, surtout d’un point de vue masculin. Et je peux vous dire que j’étais bien loin d’en imaginer la réalité ! 

Alors oui, c’est rare mais j’ai été dans la globalité un peu mitigée sur cette lecture.

Pourquoi ? 

  • Parce que j’ai du mal à me rendre compte que cette histoire… soit bien réelle. Du mal à saisir que dans ce bas monde des personnes puissent réagir de la même façon que Célia. Certains seront dans “cet art” des amateurs comparés à elle. Mais je me dis également qu’il y doit bien avoir des personnes d’un niveau plus élevé au sien… 
  • Parce que le fait de souffler le chaud et le froid est devenu au fil des pages un peu compliqué à saisir parce que ce n’est pas dans ma nature soit d’agir comme Célia, soit d’être aussi patiente que Monsieur, malgré le genre de lien qui peut se créer avec une personne de façon virtuelle
  • Mais malgré ces deux précédents points, j’ai énormément apprécié la plume de l’auteur que je découvre. Elle est à la fois simple mais agréable à lire et c’est ce qui m’a permis de lire cette première partie jusqu’au bout… et qui me fera lire la deuxième partie prochainement, parce que oui, je veux connaitre le fin mot de cette histoire. Car pour être honnête et totalement transparente, je n’aurai pas eu l’accroche de la plume je ne pense pas que j’aurai pu finir cette lecture.
  • Parce que la forme de rédaction de ce roman change de ce qu’on a l’habitude de voir car il est essentiellement la retranscription de conversations, écrites ou verbales, avec l’état d’esprit du personnage masculin, 
  • Parce que finalement je comprends qu’il y a parfois des contacts virtuels qui prennent une place qu’on imagine même pas dans notre quotidien. Et que nos proches, amis ou famille, n’arrivent pas à comprendre l’importance que peut avoir dans ce genre de lien. Qu’on ne se rende pas toujours compte qu’on puisse se voiler la face, mais qu’on veut donner une chance (parfois multiplier par un nombre énorme de fois…), qu’on veut tenter à défaut d’autre chose… 

En tout cas cette histoire m’a énormément fait penser au fil des pages à une chanson de Jacques Brel (dont je suis une fan) : Madeleine.

Alors pour résumé, je dirais que si vous cherchez une lecture qui sort de l’ordinaire, qui parle de relation virtuelle, qui est d’un point de vue masculin, avec une plume sympathique, tentez comme moi l’expérience avec ce titre. Et découvrez si votre curiosité sera plus forte que les aléas de cette histoire.#Ysa

L’interphone ne fonctionne toujours pas : Partie 1 https://www.amazon.fr/dp/2365384900/ref=cm_sw_r_cp_apa_i_3bipEbAGF3F56

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s