Cœur d’ours de Mélanie Baranger

caracterisques

Auteur : Mélanie Baranger

Editions : Les éditions Livresques

Prix : 4.99 € numérique – 15.90 € broché

Nombres de pages : 244 pages

mon resume

Alors que sa sœur les a quitter, Anna a besoin de temps pour se reconstruire et aller vivre dans la maison qui lui rappelle trop de souvenirs. Quand elle arrive à faire ce pas en avant, elle découvre que celle-ci est occupée par un homme au comportement étrange. Qui est-il ? Que fait-il chez elle ? Est-il dangereux ? Autant de questions qu’Anna tentera de découvrir les réponses.

avis

Tout d’abord je remercie Livresque Editions pour l’octroi de ce service de presse via simplement pro.

Ce titre a été un double défi pour moi dans la mesure où il s’agit d’un fantastique et il est écrit à la 3e personne. Mais malgré ce genre, l’ensemble couverture + titre + résumé m’avait attiré pour me laisser tenter par cette lecture.

Alors oui, je l’avoue cela n’a pas été une découverte coup de cœur, mais j’ai quand même réussi à  avoir une part de plaisir à lire cette histoire.

La rédaction du roman à la 3e personne a été un peu perturbant au début de ma lecture, mais au fil des pages j’ai réussi à m’y habituer.

Je n’ai malheureusement pas eu non plus de coup de cœur pour la plume de l’auteure. Les idées sont bonnes et intéressantes car elles m’ont tenues dans une sorte d’intrigue me faisant me questionner sur la suite de l’histoire. Malgré cela, je pense qu’elles pourraient être mieux développées, rédigées. En effet, j’ai été par exemple un peu perturbée par la rapidité de certaines évolutions dans l’histoire, ou comme le détail de certains points abordés qui me semblaient moins important alors que d’autres auraient pu l’être plus pour nous mieux nous guider dans la visualisation des scènes.

Un petit topos sur les personnages ? C’est parti…

Anna est une jeune femme qui est anéantie par le « départ » de sa sœur. J’ai par contre vraiment du mal à la décrire. Je pense que l’auteur voulait la décrire comme une femme forte avec quelques faiblesses, mais les faiblesses sont trop mises en avant par rapport à la force de caractère qu’on peut y déceler par moment, surtout sur la bonne première moitié du roman.

Thomas, est un homme qui est charmant, attirant. Il est par contre à la fois empli de tristesse, de colère, tout en pouvant être agréable et doux. Il est malheureusement touché par une malédiction qui concerne sa famille depuis plusieurs générations.

Du coup avec ces « contractions » de ressentis, j’ai eu à la fois du mal à rentrer totalement dans l’histoire et avec quand même une attirance pour en connaître le déroulement. Je n’ai pas réussi à en faire une lecture à un rythme habituel et me demandant par moment si j’allais réussir à  la terminer. ( et pour vous répondre à cette interrogation oui je l’ai plus (intégralement). Cette lecture, avec un genre pour lequel je ne suis pas habituée, n’est ni un échec, ni une réussite, mais qui me donne envie néanmoins de retenter l’expérience. #Ysa 

lienamazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s