Cours après moi la poisse ! Zut, elle est devant de Florina L’Irlandaise

Auteur : Florina L’Irlandaise

Date de parution : 3 mai 2020

Edition : auto-édition

Prix : 2.99 € en ebook  13.99 en broché

Nombre de pages : 320 pages

Le journal, un peu fou d’une poissarde ou les tribulations de la probable fille du grand blond avec une chaussure noire.
On pourrait la décrire comme la petite rousse aux pieds nus. Et le premier qui dit Zora, je le mords !
D’infimes accidents en immenses bévues, je me demande continuellement comment je suis en vie.
Je cours vite, enfin pas assez, vu que ma guigne a inlassablement deux trains d’avance sur moi.
Ici, l’humour est de mise, la poisse OK, mais toujours en riant.

Tout d’abord, je tiens à remercier Florina L’Irlandaise pour ce partenariat et ce sp.

La plume de Florina est fluide mais aussi piquante de vérité et d’humour. C’est écrit à la 1ere personne puisque ce journal parle d’elle (à la 3eme cela aurait été bizarre quand même lol).

Ce livre est un peu un recensement des galères et anecdotes de la vie de l’auteur mais sans apitoiement. Elle aborde cela avec un humour parfois décapant (comme elle quoi). J’ai ris oui, oui et re oui mais pas dans la moquerie car on aurait presque pu se donner des idées (Florina on va lancer une série en 12 tomes faciles mouhaha). Certaines situations sont cocasses, d’autres auraient pu tourner bien pire. Bref c’est un condensé d’émotions diverses et variées.

Elle évoque tellement de moments différents de sa vie que vous le résumé est vraiment compliqué. Il y a quelques jours, je l’ai comparé, a un petit bonbon car je l’ai lu doucement entre les différentes activités avec mes enfants et puis comme je suis gourmande le soir même j’ai croqué un grand coup pour le finir. il en faut de l’autodérision et de l’introspection de soi pour se livrer comme cela.

C’est donc un roman qui fait du bien car on sourit et on rit franchement. C’est tellement frais. Une ancienne chanson française m’a d’ailleurs trotté en tête tout le long de ma lecture, étant généreuse je vous la partage (haha c’est cadeau) :

Dans la vie faut pas s’en faire
Moi je ne m’en fais pas
Toutes ces petites misères
Seront passagères
Tout ça s’arrangera ….

 De Maurice Chevalier

Alors vous chantonnez ….. oui (mouhaha je suis fière de moi) non (bah trop jeune go go sur YouTube)

Il nous arrive à tous des galères mais il faut apprendre à en rire car cela permet de relativiser. Bon sur le moment, ce n’est pas forcément le plus évident, un peu de recul est parfois plus que nécessaire.    

Un petit moment love : la tendresse quand elle parle de son chéri !!! C’est juste touchant et émouvant.

Pour finir, vous avez envie de rire, d’être émue, de rencontrer une Madame Poisse ALORS bienvenu dans cette nouvelle lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s