La femme triste est une licorne pas comme les autres D’Alexandra Le Borgne

Auteur : Alexandra Le Borgne

 Date de parution : 8 mai 2020

Edition : Butterfly Éditions

Prix : 2.99 € en ebook 

Nombre de pages : 155 pages

Deux licornes trentenaires qui ne diraient pas non à un envoi massif de bonheur !

La vie amoureuse de Julie ressemble à un black-out total. Les câlins avec Benoît, son compagnon, exit. Les sorties en amoureux : un mot tombé aux oubliettes. Elle a beau essayer de le secouer comme un cocotier, rien n’y fait. Il préfère se morfondre sur la perte de son emploi dans des siestes à n’en plus finir… Un jour, tout bascule. Une rencontre inattendue. Un prénom : Antoine. Double bémol : elle n’est pas libre… et cet homme follement attirant n’est autre… que l’instituteur de son fils ! Alerte danger ! Une chose est sûre : la tentation n’a jamais été aussi forte qu’interdite !

L’existence de Jeanne, elle, tourne au cauchemar. Le jour de la naissance de son troisième enfant, Ben, son mari, se tue au volant de leur voiture. Son deuil n’est même pas entamé que sa belle-mère, qu’elle surnomme l’Abcès, décide de s’installer chez elle… et de tout prendre en main. Cerise sur le gâteau : Jeanne doit rester alitée, dépendante de cette femme qu’elle n’a jamais appréciée et qui lui réserve des surprises aussi rocambolesques qu’inattendues ! *** Ce livre a précédemment été commercialisé sous le titre Demain, je cueille le bonheur.

Tout d’abord je tiens à remercier Butterfly Edition ainsi que l’auteur pour ce sp et leur confiance.

Ce roman est écrit à la 1ere personne avec une alternance de personnage (Julie et Jeanne). Les premières lignes sont percutantes (peut être trop) car on plonge directement dans le drame de Jeanne. Imaginez-vous à l’hôpital sortant d’une césarienne et on vous annonce que votre mari, père de vos 3 enfants, a eu un accident de voiture et qu’il est mort. Je vous avoue que j’ai eu l’impression de recevoir une gifle dès la lecture de ces lignes. Le livre a été refermé en attendant le lendemain matin que j’encaisse le choc. Je reprends donc ma lecture le matin et là sa belle-mère s’installe de force chez elle. Non mais la pauvre femme !!! Une corde vite !!! Surtout que leurs relations sont extrêmement tendues. Leurs joutes verbales m’ont parfois fait rire mais aussi grincer des dents. Je la trouve très autoritaire et directive, l’Abcès (petit surnom affectueux qu’elle donne à sa belle-mère mouhaha), et cela même si c’est pour son bien.

Julie que dire…. Autant je peux comprendre sa détresse, ses doutes, ses questionnements mais je n’ai pas adhéré́ au personnage. Je ne me suis pas retrouvé dans ses choix. Mon problème d’indentification vient peut-être du prénom que je partage avec elle ? je ne sais pas donc ne m’en veuillez pas si je vous parle peu de cette partie du roman.

Elles sont toute les deux voisines, même lotissement. Un petit côté́ desperate housewives a premières vues. Elles se croisent sans être amies mais elles ont certains points communs comme la lecture. En plus de cela, Jeanne se lance dans l’écriture.

 Jeanne arrivera-t-elle à se reconstruire après ce drame ?

Les personnes présentes et essentielles à sa guérison ne seront peut-être pas celles qu’elle pensait.

Julie se laissera-t-elle tenter ou donnera-t-elle une nouvelle chance à son couple ?

Mais surtout seront-elles heureuses ? Ce bonheur que l’on cherche tous dans cet équilibre précaire qu’est la vie.

Les thèmes principaux sont donc le deuil, la reconstruction, la vie de couple, la routine, la tentation…

Il m’a peut-être manqué des pages (roman court), une vraie fin (plus qu’ouverte) mais je n’ai effectivement pas accroché. La plume de l’auteur est fluide et addictive (je l’ai fini pour cela). Les thèmes choisis sont forts et délicats à traiter, j’en convient mais c’est tout de même une ode à l’espoir et à la reconstruction. Il m’a fait me poser des questions, réfléchir et en ça je l’en remercie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s