la dernière rose

Auteur : Stéphanie Jean Louis

Nombre de pages : 202

Maison d’édition : auto édition

Date de publication : 25 décembre 2020

Prix : 4,99 en ebook

Dakota, Lily et Fergus sont frère et soeurs. Ils vivent avec leurs parents. Une belle famille en apparence, qui va à l’église et dont le père est connu de beaucoup de monde. Mais derrière les murs de cette maison, les secrets ne demandent qu’à être découverts.

Tout d’abord, je voudrais remercier Stéphanie pour ce SP, pour sa confiance et sa patience. Ce livre a été compliqué à lire. Des circonstances ont faits que j’ai dû ralentir ma lecture. J’ai bien failli arrêter tellement j’étais écoeurée par des être abjectes, mais j’ai tenu bon.

J’étais comme témoin de la vie de Dakota, et je la voyais tenter de survivre malgré toute l’horreur qu’elle vivait. Et le pire dans toute cette histoire, c’est qu’il en existe malheureusement plein, des Dakota, Lily et Fergus. Certains arrivent à s’en sortir tant bien que mal, d’autres resteront prisonniers de leurs bourreaux. Peut-être que vous en entendrez parler aux infos, lorsqu’il sera trop tard pour eux.

J’ai eu vraiment du mal avec certaines scènes, mais j’ai quand-même été jusqu’au bout, et je n’ai aucun regret. Mais attention, les filles, pour celles qui ne l’ont pas encore lu, comme le précise Stéphanie sur la couverture de son livre, il s’agit d’une Dark, et il faut avoir le coeur accroché et une boit de mouchoirs à côté de vous.

Je me suis demandé comment des êtres aussi répugnants pouvaient faire subir de telles atrocités à des enfants. J’ai envie de dire, même de crier : où sont les voisins, les directeurs d’écoles, les services publiques pendant ce temps ? Que font-ils ? Personne ne voit rien ou ne veut rien voir, par peur ou par indifférence. Personne n’entend les cris, même silencieux, de ces enfants.

Dakota ira jusqu’au bout d’elle-même pour rester avec son frère et sa soeur. Et seul cet amour l’aidera à survivre dans ce monde.

Ce livre va déranger certaines filles, car se lecture se mélangera avec le réel, que les sujets de maltraitance, de viol, d’inceste et de pédophilie sont malheureusement tabous. Mais peut-être, justement, en en parlant, les gens regarderont autour d’eux, agiront, et que les boureaux seront condamnés à ce qu’ils méritent, même s’ils ne méritent pas d’avoir le droit de vivre.

Petit plus : Merci à toi, Stéphanie, de m’avoir permis d’aller au bout de ce que je pouvais supporter. Ton écriture est telle que je souffrais en même temps que tes personnages, que j’avais envie d’en tuer d’autres tellement j’avais la rage, et cette envie de pleurer. Hâte de te lire de nouveau !

La dernière rose eBook: J.L, stéphanie: Amazon.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s